L’overscan n’est pas à proprement parler un effet, mais plutôt un « truc » ou une « bidouille » développé(e) par certains codeurs pour dépasser la taille théorique de l’écran de l’Atari ST. Pour tous ceux qui n’ont pas connu cette époque, cela va peut-être vous sembler étrange mais les ordinateurs ont longtemps été incapables d’afficher une image sur l’intégralité de l’écran.

L’Atari ST par exemple affichait une image sur un rectangle de 320 pixels de large sur 200 pixels de haut. Au delà de cette limite, l’écran restait désespérément noir… Ces quatre bandes noires étaient appelées « borders » , c’est à dire « bordures » en français.

Là vous voyez bien les "borders" c'est à dire les bandes noires autour de l'image.
Là vous voyez bien les « borders » c’est à dire les bandes noires autour de l’image.

Vous comprenez alors que l’écran principal peut parfois sembler bien petit. Heureusement que l’overscan a ouvert l’horizon. Cette technique « secrète » et jalousement gardée par chaque codeur, permet d’afficher l’image dans la bordure gauche et droite (ou bien dans les bordures du haut et du bas, mais uniquement sur 2 bordures en même temps).

Et voilà, on affiche l’image à gauche et à droite. La classe !

Cette technique est utilisée aussi bien pour des écrans animés (ci-dessus) que pour afficher des dessins  (des écrans fixes donc).

Panorama
L’image originale à gauche fait 320 pixels par 200 tandis que la version retravaillée fait 400 pixels par 277. On voit bien le gain de taille. Un magnifique dessin par Modmate du groupe Checkpoint.

Dans l’exemple ci-dessus on voit bien tout l’espace qu’on a gagné grâce au génie du codeur. Pour être précis, si on se rend bien compte que la hauteur de l’image de droite est bien supérieure à celle de gauche, il faut y regarder de plus près pour observer que la largeur est elle aussi supérieure. On parle alors de fullscreen ou « plein écran ».

Certains codeurs ont en effet réussi à pousser le vice jusqu’à repousser la taille de l’écran sur les quatre côtés en même temps. Et quand on gagne sur toutes les bordures, le résultat n’est plus un « simple » overscan mais carrément un fullscreen.

Ce dessin est en plein écran : comparez un peu avec la première illustration de cet article. Extrait de la démo Japtro de Holocaust.
Des étoiles plein les yeux et plein l’écran ! C’est un autre extrait de la démo Japtro du groupe Holocaust.

Les illustrations ne rendant pas toujours justice, je vous propose de passer à quelques extraits de vidéos :

Cette vidéo vous montre bien l’agrandissement soudain de l’écran. Extrait de la démo Suretrip II du groupe Checkpoint.

Il existe de très nombreuses démos, surtout récentes, utilisant ces techniques pour augmenter la taille plutôt limitée de l’écran. La démo suivante donne le ton dès le départ, mais tous les effets étant en fullscreen (plein écran), je vous invite à vous asseoir tranquillement et à profiter du spectacle offert par Dead Hackers Society avec sa SNDH 4.4 Update.

Publicités