M comme… Mapping

Ah parlons un peu de mapping, de texture mapping pour être précis ! Au départ, le monde était plat et… Pardon, je voulais dire : au départ, les jeux étaient en 2 dimensions, puis la 3D est arrivée. Les quelques objets en 3D étaient très simples et généralement colorés, sans plus. Au mieux, les différentes faces se démarquaient par des couleurs spécifiques, mais c’était tout…

Et puis le mapping est arrivé… sur PC ! Comme pour les voxels ou le bumpmapping, on a longtemps cru que cet effet ne pourrait pas être adapté sur une machine aussi peu puissante que l’Atari ST, mais c’était sans compter sur le génie des codeurs ! 🙂

On est d’accord, ça c’est un cube, un bête cube 🙂

Contrairement à un cube classique, un cube mappé (oui, on dit comme ça) est recouvert par un motif, une sorte de papier peint, ce qu’on appelle une texture (qui peut imiter une matière comme le métal, le bois, la roche, etc).  Du coup, c’est beaucoup plus joli, mais aussi beaucoup plus compliqué à programmer et à faire bouger (car le motif de la texture se déforme quand l’objet bouge). Ça donne ça :

Le mapping ajoute tout de suite un effet bluffant à notre simple cube !

Voici, à ma connaissance, l’un des premiers cubes mappés, issu de la démo Flip-O des groupes Oxygene et Diamond Design. En réalité ce cube ne tourne qu’en avant et en arrière, ni sur la gauche ou la droite, ce qui laisse supposer que toutes ses faces ne sont pas recouvertes par la texture.

Ici en revanche avec cet extrait de la démo Pandemonium du groupe Chaos, le mapping est sur toutes les faces. C’est certes lent, mais à l’époque c’était quand même bluffant !

A l’inverse, ce cube est mappé sur toutes les faces !

Cet autre cube, issu de la démo Rumpelkammer de Stax, est appréciable car mappé sur toutes ses faces mais plus vraiment impressionnant de nos jours. Toutefois, comme l’illustration précédente, c’est l’un des premiers exemples de mapping (1993).

Autre exemple, ce magnifique cube mappé dans la Synergy Megademo du groupe Synergy. Non seulement il est beau, grand, mais en plus accompagné d’un superbe logo et d’un dégradé de couleurs somptueux ! En plus, à vous de le faire bouger comme un dé avec les flèches de direction de votre clavier. 🙂

On ne peut qu’adorer ce cube. Merci Synergy, merci !

Et dans la démo Rising Force du groupe Holocaust, le cube mappé se déforme en plus de tourner sur lui-même ! Mais où s’arrêteront les codeurs ?

C’est beau, et encore, vous manquez l’effet de déformation.

Au début des années 2000, les codeurs n’ont pas lâché prise. Encore plus gros, plus beau, s’agitant dans tous les sens ou se mélangeant à d’autres objets, le cube est au top de sa forme comme dans la démo Fantasia des groupes Dune et Sector One.

3 exemples de la folie du cube mappée dans la démo Fantasia. U,n régale !
3 exemples de la folie du cube mappée dans la démo Fantasia. Un pur régal à savourer sans modération !

Dans la démo Suretrip du groupe Checkpoint, on passe au stade supérieur avec plusieurs exemples comme un cube mappé sur lequel les faces sont animées ! Oui la texture de chaque face bouge ! (dommage que les couleurs soient hideuses). Ou encore cette boîte mappée à l’intérieur de laquelle on se retrouve projeté.

Vous êtes dans une boîte dont les parois sont recouvertes de mapping ! Quelle claque ! Du pur Checkpoint !

Et c’est Checkpoint encore une fois qui révolutionnera la technique du mapping dans la démo Thunderdome avec d’abord un personnage mappé puis une platine de disque mappée, tous les deux non seulement superbes mais aussi en mouvement comme vous pourrez le constater plus bas avec un extrait vidéo.

Un personnage en mapping sur Atari ? En mouvement ? Ne dites surtout pas à Checkpoint que c’est impossible ! 🙂

Rendons à présent hommage en vidéo à Ben du groupe Overlanders pour sa splendide démonstration de mapping dans la démo Nostalgic-O du groupe Oxygene. Sa participation est tout simplement le meilleur moment de cette démo ! Asseyez-vous et profitez de ces quelques minutes de spectacle datant de 1999.

Et voici la fameuse boîte mappée dont je vous parlais un peu plus haut :

Mention spéciale à Dead Hackers Society qui dans la démo More or less zero n’hésite pas à recréer une scène en 3D mappée (vous ne réalisez sans doute pas l’exploit ou la folie que cela représente pour un ordinateur vieux de 30 ans !) :

Terminons avec cet extrait avec le personnage en mapping et, toujours dans la même démo, un autre extrait avec la platine mappée. Tous les deux sont franchement impressionnants !

 

 

Publicités

17 réflexions sur “M comme… Mapping

  1. Ma compréhension de la technique derrière les effets dans les démos est parfois approximative, mais je ne pense pas que le « cube » de la Flip-O soit un objet 3D, mais plutôt un effet 2D qui simule un cube en déformant une image, ce qui explique qu’il ne tourne que dans une seule direction. À confirmer !

    Lors de réalisation de la Thunderdome, il avait été question d’utiliser une texture séparée pour le logo Atari sur le vinyl, ce qui aurait permis d’avoir une bien meilleure résolution quand il occupe tout l’écran, mais on a manqué de temps. Dommage ! 😦

    J'aime

    1. Tu t’y connais certainement mieux que moi en code et en « trucs » (pour pas dire « cheats ») mais on va quand même laisser à la Flip-O le bénéfice d’avoir ouvert la voie du mapping. De plus, tu te rappelles qu’on pouvait agir sur le cube avec la souris ? Pour moi ça reste du mapping, quel que soit le truc utilisé 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s