Parmi les effets les plus classiques et en même temps les plus populaires, le tunnel tient sans conteste la première place (talonné de très près par les objets en dots) ! C’est un effet très ancien mais qui a su traverser les âges avec grâce et même évoluer de multiples façons comme nous allons le voir.

Sa description est assez simple puisque cet effet vous donne l’impression de voyager à travers un… tunnel tout bonnement ! 🙂 Dans sa forme de base, ce tunnel se compose de dots, c’est à dire de « points » généralement blancs. Mais là où certains codeurs vont se différencier c’est sur le nombre de points affichés ou sur la taille du tunnel. Parfois ce tunnel peut même être en overscan, c’est à dire s’afficher dans des parties de l’écran normalement inaccessibles et restant noires.

Classique parmi les classiques ! Extrait de la non moins classique démo Flip-O des groupes Oxygene et Diamond Design.

Généralement, quand on a vu un tunnel comme celui-ci… On les a tous vus. Dans les années 90, la plupart des tunnels ressemblaient donc à ça, à quelques exceptions près comme celui qu’on peut voir dans la démo Illusion du groupe Dune :

Voilà qui change du classique tunnel en dots même si on perd de la liberté dans le mouvement.

Mais tandis que le nouveau millénaire approche, le tunnel passe à la vitesse supérieure et comme de nombreux effets, il bénéficie des nouvelles techniques développées par de talentueux codeurs.

Le tunnel de la démo Rumpelkammer du groupe Stax quoi qu’en avance sur les autres, n’est plus si impressionnant…

Le groupe Dead Hackers Society a beaucoup contribué à l’amélioration de cet effet. Ici, plus rien à voir avec le classique tunnel en dots : effet de motion blur (flou), double tunnel mappé ou bumpmapping entre autres… Voilà, la nouvelle génération est définitivement ancrée !

sweety
La « tunnelmania » débarque dans la superbe démo Sweety du groupe Dead Hackers Society. Ici 3 variations de tunnels. Le 3ème est mon préféré avec son ajout de bumpmapping. Voir vidéo en bas de page.

Dès lors, la plupart des tunnels se mettent au goût du jour et il devient plus fréquent d’en rencontrer comme ceux-ci. Du coup l’exemple ci-dessous n’est peut-être pas aussi impressionnant mais il reste très beau, tout comme le reste de la démo Odd Stuff des groupes Sector One et Dune :

Ce genre de tunnel est désormais devenu classique.

Parfois aussi les tunnels sont plus ou moins « précalculés »… Pour ne pas dire qu’il s’agit d’animations… Tous les tunnels vus jusqu’ici sont en effet le résultat de programmation et surtout du talent de codeurs. A l’inverse, un effet « précalculé » est créé séparément, voire sur un PC, puis rejoué comme une « mini-vidéo » sur l’Atari ST. On ne peut alors pas parler d’exploit technique, même si ça reste très beau. Mais ces propos n’engagent que moi bien entendu 🙂

tunnels
Ces trois tunnels sont beaux mais ils sont tout « plus ou moins » précalculés (en gros « animés ») avant d’être affichés à l’écran contrairement aux autres tunnels cités dans cet article.

On pense avoir vu tous les types de tunnels et pourtant, il y en  a toujours qui parviennent à nous bluffer, à nous époustoufler, à nous faire ouvrir la bouche en grand et pousser un « waouh » d’admiration. En tout cas, moi c’est ce que je ressens quand je vois celui de la démo Natrium du groupe Rave Network Overscan :

En mouvement c’est juste magnifique !

Ou les magnifiques variations de la démo Do Things du groupe Cream :

Venez donc savourer cette démo dans son intégralité !

Dans la démo Breath du groupe Mystic Bytes, le tunnel est également très beau quoi qu’assez sombre et utilisant une technique n’affichant qu’une ligne sur deux :

Que de chemin parcouru depuis les tunnels en dots !

Un autre exemple avec l’incroyable métamorphose opérée par le tunnel de la démo Suretrip du groupe Checkpoint alors qu’il est déjà affiché en plein écran (comparez avec l’illustration ci-dessus) :

Vous n’avez encore rien vu ! Regardez la vidéo plus bas.

Un tunnel s’appréciant surtout en mouvement, il convient donc de conclure avec un feu d’artifice des plus beaux tunnels, à commencer par celui qu’on peut voir dans Summer Delights du groupe Dead Hackers Society :

On continue justement avec le tunnel unique et franchement bluffant de la démo Suretrip : alors oui, il n’est pas très rapide, mais il occupe tout l’écran (ce qu’on appelle un « fullscreen« ) et en plus il est accompagné d’une musique soundtrack (ce que l’Atari n’est pas censé être capable de faire) :

Le tunnel de la démo Natrium n’a rien d’exceptionnel d’un point de vue technique, mais sa mise en scène et ses couleurs sont tellement somptueuses que je ne peux pas m’empêcher de vous le montrer :

Impossible également de faire l’impasse sur la démo Sweety qui a lancé la « mode » des tunnels nouvelle génération ! Attention, je vous conseille de regarder la vidéo en entier car l’exemple le plus intéressant n’apparaît qu’un peu plus tard, vers 2 minutes 30 :

Voici un exemple de tunnel animé, bien que je sois incapable de dire précisément quelle partie n’est qu’une animation et quelle autre est de la programmation. Contentez-vous alors d’apprécier cet extrait de C++ is forbidden par Cerebral Vortex :

Les meilleures choses ayant une fin, j’aimerais terminer sur un tunnel un peu particulier. Issu de la démo Pacemaker du groupe Paradox, il devrait rappeler quelques souvenirs aux anciens.  🙂

Publicités