Le donut n’est pas vraiment le nom d’un effet, mais la forme qu’il prend ou pour être plus clair, c’est un objet en 3D qui a la forme d’un donut. Libre ensuite aux codeurs de décider de quelle façon ils rempliront cet objet (simples couleurs, mapping, gouraud, etc.). On appelle aussi cet objet un tore (torus en anglais) mais tout de suite ça fait un peu trop sérieux. 🙂

Dans tous les cas, voici à quoi ressemble donc un donut :

A ma connaissance c’est en 1997-98 qu’on voit apparaître pour la première fois un donut dans une démo Atari ST. En l’occurrence celui que vous voyez ci-dessus et qui provient de la démo Reanimation du groupe Syntax. Dans mes souvenirs, ses déplacements ne sont pas vraiment fluides, mais il fallait tout de même oser car un objet complexe comme celui-ci est compliqué à reproduire sur une machine si limitée (mais on trouve des donuts par centaines sur PC).

C’est sans doute pour cela qu’il existe assez peu d’effets de donut. On a bien eu droit à un effort dans la démo Amok du groupe Confusions. D’ailleurs, techniquement, il est à peine plus vieux que celui de Syntax.

Jolies couleurs mais l’effet de « grille » gâche la lisibilité.

Le seul problème avec ce donut… c’est qu’en réalité ce n’est qu’une animation, c’est à dire une séquence simplement rejouée, comme une vidéo. D’ailleurs le groupe Checkpoint s’en est joué en ressortant ce donut sous une forme animée et en utilisant uniquement des chiffres ou des lettres. 🙂

C’est exactement le même donut, si si !

Le donut créé par Dead Hackers Society pour sa participation à la démo Summer 2001 est bien réel lui ! Pas très fluide certes, mais le choix des couleurs en fait un effet tout de même très joli. Bien que j’ai un petit doute je dirais que cet objet est en environment mapping. Mon seul petit regret : l’impression que ce donut est un peu trop « plat » (comparez avec les illustrations suivantes pour voir).

Très beau donut avec un effet de lumière superbe !

C’est en 2003, grâce au groupe Checkpoint, qui est abonné aux effets spectaculaires, que le donut gagne vraiment ses lettres de noblesse avec une démonstration technique et stylée ! Dans Posh donc, on retrouve un donut en environment mapping qui tourne sur lui-même tandis qu’en arrière-plan une image laisse place à une autre avec un très bel effet de transition. Comme si cela ne suffisait pas,  on termine par un écran impressionnant dans lequel notre donut se reflète en plusieurs dizaines de versions réduites ! Le tout porté au passage par une magnifique musique soundchip due au musicien 505.

Panorama
Le groupe Checkpoint nous offre un spectacle unique à retrouver en vidéo plus bas !

Pour qu’un donut soit beau, il faut relever plusieurs défis : d’abord être capable d’afficher suffisamment de polygones pour lui donner de la consistance, ensuite l’animer de manière fluide et enfin utiliser les 16 petites couleurs de l’Atari ST intelligemment pour que tout cela soit joli. Bref, pas facile et c’est sans doute ce qui explique que notre donut ne fasse que de rares apparitions ici ou là.

La preuve s’il en est, le donut disparait des radars entre 2003 et 2011… Il faut en effet attendre la démo Natrium du groupe Rave Network Overscan pour le retrouver et en très grande forme qui plus est !

Presse-papiers-1
D’accord il est un peu anguleux, mais très beau quand même, sans parler du dessin qui l’accompagne !

Dernier exemple en date, le donut qu’on trouve à la fin de la démo Muda du groupe Live! Il est tout de même surprenant, voire ironique de constater que les 2 derniers exemples proviennent de productions de taille minuscules (96K° en l’occurrence), comme s’il était désormais très facile de créer un donut… Plus facile à dire pour moi qu’à faire en tout cas 🙂

Les couleurs de ce donut sont vraiment très bien choisies !

Il est temps de conclure avec quelques extraits vidéo, d’abord avec le donut visible dans la démo Summer 2001 :

Ensuite avec l’inévitable exploit dans la démo Posh :

Et on finit avec le beau donut de la démo Muda :

Publicités