J’aimerais vous donner une définition du mot keftales, vous parler de son origine mais pour être honnête je n’en ai pas la moindre idée ! 🙂 C’est un effet très ancien, au même titre que les shadebobs, les vectorballs ou les dots, etc. Il se présente sous l’apparence de formes géométriques, généralement des dérivés de rectangles ou de cercles, qui changent de couleur en permanence, ce qui provoque une espèce d’effet « hypnotique ».

Vos paupières sont lourdes, très lourdes ! 🙂

D’un point de vue technique, je ne pense pas qu’il soit forcément difficile de programmer des keftales, ce n’est encore une fois qu’une histoire de formule mathématique. En revanche, obtenir un effet rapide n’est pas donné à tout le monde !

Dans la démo Dreams du groupe Animal Mine par exemple, les keftales sont franchement poussifs mais heureusement la démo est très sympathique à bien d’autres égards. La démo Mathematica du groupe Aura en revanche nous offre de belles variations de keftales (même si on ne peut pas dire que ça soit très rapide, bien au contraire) :

Des cercles, partout des cercles qui se transforment en d’autres cercles !
Très jolie variante qui mérite bien un petit extrait vidéo plus tard.

Alors oui, soyons honnête : de par leur nature très répétitive et surtout archi colorée, les keftales ont une très fâcheuse tendance à nous donner mal au crâne ! 🙂 C’est généralement pour cette raison qu’ils ne doivent pas rester trop longtemps à l’écran et qu’il ne faut pas abuser de leur utilisation.

Toutefois, les codeurs peuvent changer leur forme à volonté. A eux donc de trouver les formes qui vont attirer notre regard et nous hypnotiser comme dans les démos Systematic Error et Cozmic Jam du groupe Imagina :

Heureusement pour vous, cette image ne peut pas bouger !
Oui, il y a bien un texte « caché » au milieu de l’écran ! 🙂

La démo Scene Before du groupe Stax nous offre une jolie variante tout aussi fascinante et hypnotique que les exemples précédents ! L’effet est rapide, les couleurs sympathiques et comme tout cela défile assez vite on n’a pas le temps ni de se sentir mal ni d’être blasé par les keftales.

Bel effet de perspective dans cet écran psychédélique.

Effet sympathique, coloré, voire méga acidulé, les keftales possèdent certes un petit « capital charme » mais pour dire la vérité, ils ne me manquent pas. Car il faut bien reconnaître qu’on ne les voit plus beaucoup dans les productions récentes. Mais je suis persuadé qu’avec une idée de génie, que je n’ai pas, les keftales pourraient faire un retour apprécié.

Passons à quelques extraits vidéo d’abord avec la démo Mathematica :

Suivi de la démo Systematic Error :

Et on finit avec Scene Before :

 

Publicités