Les particules sont l’un de ces autres effets qu’il est théoriquement impossible de reproduire sur une machine aussi ancienne et aussi limitée que l‘Atari ST et pourtant…

Les particules sont comme de petite boules de lumière ou d’énergie qui se promènent en groupe, se croisant et se décroisant ce qui entraîne au passage un changement dans leur luminosité.  Aujourd’hui on en trouve un peu partout dans les effets spéciaux des films et jeux vidéo : dans des explosions, feux d’artifice, gouttes d’eau, ciels étoilés, etc. Seulement là, il y en a des millions !

A ma connaissance, très peu de groupes ont essayé de créer des particules et ces rares essais sont tous assez récents puisque le premier d’entre eux date de 2001. Le voici d’ailleurs ci-dessous, extrait de la démo Summer 2001 organisée par DHS et à laquelle ont participé de nombreuses personnes dont votre serviteur. 🙂

dhs
Les particules forment les lettres D, H et S mais comme le logo tourne, il est ici présenté à l’envers 🙂

Cet article va (enfin ?) être l’occasion de parler d’un groupe en particulier, le groupe Paradox qui a toujours eu pour objectif de tirer le maximum de l’Atari STe, version améliorée de l’Atari ST. Ce sont les petits plus de l’Atari STe je pense qui ont permis au groupe de s’essayer de nombreuses fois avec succès à nous montrer de fort belles particules.

Mon ami Paranoid du groupe Paradox m’a rappelé qu’on peut trouver des exemples de particules dans quasiment toutes leurs productions, dont leurs invitations à la Paracon party. Au passage dans l’une d’entre elle (celle-ci), on observe même un audacieux croisement avec un effet de bumpmapping !

L’invitation à la 4ème édition de la Paracon Party.
Et là un extrait de l’invitation à la Paracon7.

Outre les exemples ci-dessus, le groupe nous a aussi offert une belle démonstration avec Pacemaker que vous retrouverez en vidéo plus bas. On y trouve plusieurs exemples de particules. Ci-dessous deux petits montages pour vous montrer l’évolution de la forme composée de ces petites boules de lumière.

Panorama

On appréciera le choix des couleurs très judicieux qui rend très bien, notamment avec le cœur plus brillant des particules qui contraste avec ses zones les plus éloignées. Je ne sais pas si cette phrase est très claire, mais bon. 🙂

Panorama

C’est aussi Paradox qui nous offre un de mes effets de particules préférés avec leur écran dans la 20 years STe megademo (une production incluant de nombreux groupes et destinée à célébrer les 20 ans de l’Atari STe comme vous pouviez vous en douter).

Presse-papiers-1
Dommage, je n’ai pas trouvé de vidéo 😦

A vrai dire, je pourrais encore vous citer 2 productions du groupe Paradox dans lesquelles on trouve encore des particules. Mais je pense qu’on peut en rester là et je parlerai d’ailleurs de ces démos en d’autres occasions. 🙂

Laissons un tout petit peu de place au groupe Checkpoint qui s’est essayé une seule fois (si je ne me trompe pas) à cet exercice dans leur démo Visualize. Certes l’effet est pixelisé, selon la technique du C2P qui permet des effets très techniques au détriment de la qualité de l’image, mais c’est franchement beau !

Pixelisé oui mais en mouvement c’est superbe !

Il est temps de conclure avec quelques séquences vidéo, en rendant justement hommage au groupe Paradox qui a donné ses lettres de noblesse aux particules sur Atari ST ! Voici donc leur invitation à la Paracon 7 pour commencer :

Gloire est rendue aux particules colorées dans leur démo Pacemaker :

Une variation de particules toujours dans la démo Pacemaker :

Et enfin un extrait de la démo Visualize (dommage que les flashs incessants gâchent un peu le spectacle je trouve).

Publicités