Les parallaxes sont un effet très ancien et très technique en même temps (enfin à mes yeux innocents) puisqu’il s’agit de faire défiler différents plans d’un paysage à des vitesses différentes. Pour rendre les choses plus claires, imaginez que vous soyez en train (ou en voiture) et que vous regardiez le paysage par la fenêtre : les éléments lointains semblent défiler lentement alors que ceux qui sont tous proches défilent à toute vitesse, non ? Ok, alors vous avez compris le principe des parallaxes. 🙂

Cet effet est considéré comme étant très « oldschool » et on peut l’observer dès la fin des années 80 comme dans la mythique Union Demo avec son écran sobrement appelé « Super-Multiplane-3D-Sine-Distorted-And-Whole-Lotta-Things-More-Scroller » !

Chaque partie (haut et bas) est constituée de plusieurs parallaxes défilant à différentes vitesses.

Alors oui ce n’est pas vraiment beau et ce n’est pas l’exemple suivant extrait de la démo Syntax Terror du groupe Delta Force qui va nous convaincre du contraire. Mais à l’époque l’exploit technique passait souvent avant l’esthétique malheureusement.

Si j’ai bien compté, le logo Atari (en rose) défile sur 8 niveaux différents !

On peut trouver de nombreux autres exemples de parallaxes dans des écrans tout aussi surchargés et chaotiques comme dans la démo Dark Side of the Spoon pour n’en citer qu’une parmi d’autres.  C’est la raison pour laquelle je ne parle pas si souvent de productions datant de la fin des années 80. 🙂

C’est dans une autre démo classique, la Phaleon Gigademo (et non des moindres car elle a réuni une douzaine de groupes au moins) que l’on profite d’un superbe exemple de parallaxe qui plus est en overscan. Il s’agit en fait d’un menu dans lequel on dirige un personnage. C’est une conversion du jeu Shadow of the Beast mais qui est largement supérieure à la version commerciale honteuse vendue à l’époque sur Atari ST. Bref, c’est magnifique et c’est pour ça d’ailleurs que je vous préfère vous garder cet exemple pour un extrait vidéo en bas de page ! 🙂

On trouve aussi dans la O-demo du groupe Oxygene un bien bel écran créé par le groupe MJJ Prod. Des parallaxes oui mais avec du style c’est encore mieux !

Est-ce si difficile d’avoir un écran technique ET esthétique ? Je ne crois pas non. La preuve 🙂

Ensuite, il faut bien admettre que cet effet de parallaxe aussi joli soit-il n’est pas forcément facile à placer dans une démo. En revanche on le rencontre très fréquemment dans les jeux vidéo surtout que de nos jours les consoles et ordinateurs peuvent facilement gérer plusieurs dizaines de parallaxes en même temps. Pour un effet de profondeur garanti c’est toujours très efficace !

Pour en revenir au sujet, on trouve aussi un exemple rigolo de cet effet dans la modeste Huno demo du groupe MJJ Prod (encore une fois), une production faite en 24h sauf erreur de ma part.

Une utilisation franchement marrante des parallaxes !

Dernier exemple, la démo Again du groupe Paradox dont j’ai parlé dans un de mes coups de coeur. Elle commence justement par un écran du plus bel effet dans lequel on trouve une dizaine de parallaxes en haut et en bas de l’écran.

Voilà je crois qu’on a fait le tour de cet effet. Encore une fois, on peut trouver beaucoup plus d’exemples dans les jeux vidéos, aussi bien ceux des années 90 que les jeux actuels mais ce n’est pas le but de ce blog, donc je n’en parlerai pas.

Comme d’habitude nous terminons avec quelques extraits vidéo, d’abord avec la démo Syntax Terror :

Ensuite avec le superbe menu de la Phaleon Gigademo :

Et enfin avec le dernier (et seul ?) exemple récent, issu de la démo Again :

 

 

 

 

 

Publicités