I comme… Infiniment petit !

Oui je sais… Je triche un peu, mais je n’avais rien pour illustrer la lettre « I » alors 🙂 En même temps, je vais vous parler d’un type de démos assez spécial qui ne sera pas sans rappeler les productions en 4Ko.

Vous vous souvenez donc de ces démos minuscules en 4Ko ? Ca tombe bien car celles dont je vais vous parler ont une taille de 128 octets, soit 0,128Ko ! Et oui, il est possible de faire tenir quelque chose dans cette taille infiniment petite !

Alors soyons honnête, la plupart des exemples que je vais vous citer ne seront pas forcément très beaux, mais c’est déjà un exploit incroyable de réussir à produire quoi que ce soit avec si peu (environ 30 fois plus petit que les démos 4Ko quand même !).

Bref, nous avons assez peu d’exemples et en fait seules deux personnes se sont frottées à ces expérimentations minuscules limitées à 128 octets sur Atari ST : Defjam du groupe Checkpoint, codeur de génie (déjà cité de nombreuses fois sur ce blog) et gwEm, fameux musicien et codeur talentueux également.

Malgré la rareté de ces productions, on pourra en apprécier l’existence ainsi que la diversité (au delà du fait qu’il est théoriquement impossible de faire quoi que ce soit avec 128 octets bien entendu). 🙂

De la fin des années 90 jusqu’à maintenant, on ne dispose que d’une petite dizaine de tentatives de micro-productions dont les celles qui sont illustrées ci-dessous :

Ici un tunnel si si ! Plissez les yeux et éloignez vous de l’écran et vous le verrez… ou pas 🙂 A voir en vidéo ici.
Là,  un effet à la « matrix ». Ca ne vous rappelle rien ? Allez…
Un ciel étoilé formé de dots.Un classique oui mais réalisé en 128 octets ? A voir en vidéo ici.
Un checkerboard certes très pixellisé mais impressionnant. Je vous conseille de regarder la vidéo plus bas.
Et une forme étrange qui se trémousse en une sorte de distorter. Oui c’est franchement étrange et encore il y a du son !

Outre ces exemples très techniques et dus au génial Defjam , vous retrouverez plus bas un échantillon des exploits de gwEm qui sont eux plutôt musicaux (oui de la musique en 128 octets c’est apparemment possible bien que je comprenne pas comment !). La preuve avec la vidéo ci-dessous donc qui démontre qu’en 128 octets on peut générer plusieurs minutes de musique (oui, bien sûr, c’est de la musique soundchip dite « bip bip » pour les néophytes).

Revenons à présent sur le damier que Defjam nous a présenté en 2008 :

Et terminons par l’effet en 128 octets que je préfère entre tous et que je vous ai gardé justement pour la fin : un rotozoom avec le logo Atari. Bien qu’elle date de 1998 j’estime qu’aucune autre production de cette taille ne lui arrive à la cheville, mais bien entendu c’est mon avis et il n’engage que moi. Au passage, grand merci à Steve qui a réalisé ces vidéos à ma demande.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s