Quand je pense que j’ai failli oublier de vous parler de cette démo ! Pourtant, au même titre que la démo Flip’O, la démo Braindamage est considérée à juste titre comme une référence ! Mais reprenons depuis le début…

Pour être honnête, jusque là le groupe finlandais Aggression n’était pas particulièrement reconnu malgré quelques productions de bonne facture. Mais en cette année de 1993, il sortirent une démo utilisant les capacités spécifiques de l’Atari STe qui remporta un succès immédiat et unanime.

l’intro est bluffante pour 1993 !

Il faut dire que l’introduction donne le ton avec une animation comme on en avait jamais vu jusqu’ici ! Elle justifie à elle seule le temps d’attente qui débute cette démo. Après, tout va très vite à commencer par la musique techno samplée d’excellente qualité, par opposition aux soundchips ou musiques bipbip propres à l‘Atari ST.

Le rythme est donc imposé par la musique et les effets classiques ou modernes se succèdent à l’écran rapidement : on y retrouve des objets en 3D, des dots, un rubber cube ou un objet en wireframe pour les plus connus.

Panorama
Trois exemples de ce que cette démo propose. On appréciera le style et le choix des couleurs.

On peut tout aimer dans cette démo, à commencer par la musique de Teque. Le design est également très léché, bien que les dessins et logo de Lance soient trop peu présents à mon goût (mais les autres éléments de décorations de Owl sont présents ici et là).  En tout cas les couleurs sont toujours très bien choisies et les effets élégamment mis en scène.

cet insecte est du raytracing, une image de synthèse en gros.

Quant aux effets programmés par Jackdaw et Seventh son, ils sont tout simplement parfaits : les objets sont gros, rapides et fluides ! C’est vrai qu’aujourd’hui certains effets ont perdu de leur superbe et ont un côté « oldschool » (comprenez « rétro »)  mais certains restent également très originaux, comme cette étoile en feu avec effet de distorsion ou bien la sphère composée de polygones éclairés ou encore ce visage qui tourne sur lui-même avec un effet de motion blur.

Panorama
Un style impeccable dans les moindres détails tout au long de cette superbe démonstration !

Le tout dure quelque 6 minutes et franchement, plus de 20 ans après, cette démo reste inégalée : l’originalité de son introduction, l’énergie de sa musique, le style et les effets parfaitement exécutés… Tout y est savoureux. A vous maintenant d’apprécier cette démo et de vous faire votre propre opinion (à noter simplement que la vidéo ci-dessous vous épargne le temps d’attente de quelque 50 secondes pendant lequel l’introduction est chargée en mémoire) :

 

Publicités