Certains groupes sont au dessus des autres, ils flottent et semblent intouchables, d’autres groupes jouent de malchance et très rarement… un groupe appartient en même temps à ces deux catégories ! Hé bien, je vous présente le groupe français Holocaust ! Même s’ils n’ont été actifs que de 1990 à 1994, ce groupe, réduit à une seule personne sur la fin, a réussi à nous marquer, voire à nous impressionner avec des démos comme Choice of Gods, Rising Force ou Japtro. Mais aujourd’hui, c’est de la démo Blood dont je voudrais vous parler.

Comme je l’ai dit, ce groupe n’a pas eu de chance car leur démo a terminé en deuxième position lors de la compétition au sein d’une Coding Party, derrière une autre production qui ne sortira finalement que plusieurs années plus tard ! Et le pire c’est que c’est arrivé deux fois de suite ! Enfin bon, on va dire qu’à cette époque les participants jouaient pour la gloire, pas pour les prix… C’est ce qu’ils disaient en tout cas ! 🙂 Blood est une de ces démos, sortie en 1994 à la coding party Place To Be Again, le toute première party Atari à laquelle j’ai participé ! Dommage que je me sois endormi après deux nuits blanches, manquant par la même la compétition… Qu’importe, à présent plongeons dans cette démo (accord parental souhaitable). 🙂

Cette démo est énorme, durant près de 16 minutes, et elle est pleine d’effets old school, même si c’est assez logique vu la date à laquelle elle est sortie, mais par dessus tout la plupart des effets (et des images) sont affichés en overscan ou fullscreen, autrement dit la fenêtre utilisée est plus grande que celle de l’Atari ST normalement limitée (un exemple : l’image Blood visible ci-dessus fait 384 pixels par 263 au lieu des habituels 320 pixels par 200). Et croyez-moi, ce n’était pas courant en 1994 !

Pendant que j’y pense, distribuons les rôles de cette production : Mic est responsable de quelques dessins, Tao, Mad Max et Big Alec pour la musique (aucun morceau original toutefois) et Elric pour la programmation. Et surtout, surtout, un grand coup de chapeau à Zappy qui, non seulement, est responsable de la majorité des effets mais qui en plus a contribué avec la plupart des dessins.

Au programme de cette démo, beaucoup de dots, vraiment beaucoup et sous de nombreuses formes mais toujours de manière fluide et très souvent en overscan/fullscreen. En voici quelques exemples ci-dessous:

On trouve aussi un bon paquet d’objets en 3D, sûrement les plus gros et les plus fluides jamais vus sur l’Atari ST (créé en 1985 pour rappel !).  C’était d »ailleurs la marque de fabrique du groupe Holocaust, des objets énormes qui nous bluffaient tout le temps ! Vous verrez aussi des rotozooms, une dragonball géante, des splines et un vaisseau en 3D qui tourne sur lui-même au milieu d’un univers texturé. Pas facile à décrire, alors jetez plutôt un oeil plus bas :

Bien que la plupart des effets soient basés sur des dots, croyez-moi, il y a de quoi s’occuper. Vous apprécierez la taille de tous les objets présentés et leur fluidité ! Les images sont très sympas, entre les dessins originaux et les images scannées issues de mangas et affichées en overscan et réunissant une multitude de couleurs (au lieu des 16 couleurs habituelles). Les musiques soundchip sont sympa mais ce sont des morceaux déjà entendus un certain nombre de fois.

Assez de blabla, on lance la machine à remonter le temps. Nous vous souhaitons un bon voyage d’une dizaine de minutes !

Publicités