Les Equalizers sont ce que leur nom sous-entend, enfin je suppose que cela vous parle au moins un peu non ? Vous savez, ces barres généralement verticales qui montent et descendent en fonction du volume sonore ou suivant les graves ou aigus ? Je pense qu’elles évoluent plutôt en fonction des tonalités, mais je ne pourrais pas être catégorique sur ce point. Bref, ce genre d’effet existe depuis très longtemps, depuis l’apparition des démos dans les années 80 en fait. A chaque fois qu’un écran comporte une musique et que vous ne savez pas quoi afficher pour l’accompagner, les equalizers  sont une alternative parfaite. Alors, bien entendu, pour capter l’attention des spectateurs, les codeurs ont plutôt intérêt à faire preuve d’originalité et notamment à afficher des  equalizers  très colorés.

Dès 1989 on pouvait rencontrer cet effet « à toutes les sauces » dans diverses démos, voire plusieurs fois dans la même démos comme en attestent les illustrations ci-dessous tirées de la démo Sowatt du groupe The Carebears :

panorama
J’espère que vous repérez les equalizers dans ces 3 exemples car on ne peut pas dire que le style soit épuré. 🙂

Je pourrais vous donner des centaines d’exemples similaires à ceux-ci mais je n’en vois pas l’intérêt à vrai dire. Dans les années 80 nos equalizers étaient tellement à la mode qu’on finissait par ne plus vraiment les remarquer. Ils étaient littéralement partout ! Et je ne vais pas mentir, je ne suis pas fan du tout du style très brut des démos de lapremière génération…

Les equalizers étaient toutefois presque indispensables dans les musicdisks, c’est à dire des productions rassemblant plusieurs morceaux de musique pour notre plus grand plaisir. Dans ce cas, ils servaient à nous distraire pendant qu’on écoutait paisiblement le morceau joué qu’il s’agisse de soundchips ou de soundtracks comme dans la démo Digi Synth 4 par le groupe The Wild Boys :

Des equalizers sous leur forme la plus classique et simple.

Allez, on a fait le tour des écrans banals, essayons de voir des exemples plus originaux ! J’adore par exemple la compilation de musiques appelée HighFidelity Dreams par le groupe Aura : le design est présent, l’écran très coloré et les musiques vraiment géniales. Et au cas où vous ne l’auriez pas compris dans l’image ci-dessous, les 4 barres horizontales sont des equalizers qui évoluent au rythme des morceaux joués ! 🙂

Oui, le design ça fait vraiment la différence !

C’est la première démo qui m’a impressionné par sa revisite d’un effet autrement terriblement classique ! On peut aussi citer la démo Dynamite par le groupe Unit 17 qui se distinguait surtout par la particularité d’offrir des morceaux sur 8 voies (comprenez 8 instruments en même temps) au lieu des 4 normalement disponibles sur Atari Ste !

Dans la démo Relapse du groupe Cybernetics les equalizers sont non seulement très colorés mais en plus ils sont affichés en overscan, c’est à dire sur une portion étendue de l’écran, contrairement à la fenêtre limitée de l’Atari ST. Malheureusement, comme les captures d’écran ne rendent pas vraiment justice à cette démo, je vous invite à attendre la fin de cet article pour profiter d’un extrait vidéo plus convainquant. 🙂

Etant donné que les equalizers font systématiquement partie du spectacle dans les musicdisks, vous ne serez pas surpris d’en voir un peu partout dans la superbe démo Alive jukebox par X-Troll. Ils sont ici petits ou énormes, verticaux ou horizontaux et ils pulsent au rythme des nombreux moreaux proposés. Un véritable hommage à cet effet antédiluvien et des musiques d’excellente qualité également !

panorama
Trois exemples parmi une flopée de variations. Cela mérite bien de voir la vidéo disponible en bas de page je pense. 🙂

Désormais loin des barres primitives des années 80, parfois perdues dans une myriade d’éléments bougeant dans tous les sens, les equalizers sont désormais stylés, affichés avec originalité et de superbes couleurs. Je ne suis pas sûr que mon dernier exemple soit adéquat, s’agit-il plutôt d’une espèce d’analyseur de fréquences ou tonalités, pas sûr donc, mais je ne résiste pas à l’envie de vous montrer ce très bel exemple tiré de la démo Rebirth du groupe Cybernetics (je vous invite à retrouver l’une de leurs démos dans un de mes coups de coeurs au passage).

Voilà, et comme les equalizers bougent en fonction de la musique, il est plus facile de les apprécier en mouvement et en vidéo, en commençant par mon chouchou, la compilation HighFidelity Dreams du groupe Aura.

Suivi par l’écran « Graphic Sound 2 », tiré de la démo Relapse du groupe Cybernetics.

Enfin terminons par un show de près de 30 minutes, hommage tout entier à cet effet, avec le Alive jukebox par X-Troll. Oh, juste un dernier détail : je vous rappelle que l’Atari ST a été créé en 1985, pensez-y et ouvrez grand vos oreilles en écoutant les sons incroyables de ce musicdisk !

Publicités