Durant l’été 2015, après avoir vu la superbe démo Pulse par le groupe Checkpoint, j’ai soudain eu envie de dessiner un logo « Checkpoint » même si personne ne m’a rien demandé. 🙂 On a tous besoin d’être motivé parfois et comme je l’étais, je me suis lancé  !

Étape 1

Comme d’habitude, impossible de faire l’impasse sur cette étape (que je déteste tant !), durant laquelle je n’utilise que de simples lignes pour poser la structure de base de mon dessin. Cette fois j’ai décidé d’opter pour un dessin en deux parties ensuite réunies sur un même écran. Cela sous-entend que les deux parties doivent partager la même palette, constituée de 16 couleurs uniques pour rappel.

blog
D’accord, il n’y a pas grand chose à voir pour l’instant, mais il faut bien commencer quelque part non ?

 

LETTERS
Un paquet de lettres basiques mais pas tant que ça en réalité avec 2 couleurs pour les bleues et deux autres pour les orange. Sur une palette totale de 16 couleurs, toutes les couleurs comptent !

Étape 2

Maintenant que le gros de ma structure est posé, on attaque le vrai travail ! Pour cette image je voulais vraiment offrir une variété de couleur, ce qui à priori n’est pas gagné quand on dispose avec l’Atari ST de 16 couleurs en tout et pour tout (fond inclus !). Mais qu’importe, je voulais absolument avoir 3 palettes différentes : une avec des dégradés de vert, l’autre avec des bleus et la dernière avec des teintes orangées.

LOGO-CP2
Quelques couleurs, un éclairage basique (franchement basique) et c’est bon, pas besoin de plus, si ?

 

LETTERS4
Les lettres désormais triées et formant le mot… Enfin normalement vous avez compris là.  🙂 Le petit carré tout en haut est ici pour m’aider à voir comment je peux faire un dégradé avec les couleurs que j’ai choisies. Bien entendu, il ne fera pas partie de l’image finale.

Étape 3

Allez hop on retrousse ses manches pour la partie la plus longue, remplir tout ça de pixels, les mélanger et accessoirement se débrouiller pour que le tout soit agréable tout en donnant l’impression qu’on a plus que 16 petites couleurs à l’écran. D’un côté j’ai essayé d’ajouter un aspect tribal au visage et de l’autre une espèce d’effet de lumière sur les lettres. Au final, ma technique reste la même, c’est à dire que je me pose mes pixels carrément au hasard avant de regarder ce que ça donne. 🙂

Panorama
A gauche version avec de grossiers motifs tribaux et quelques heures plus tard, la version finale à droite.

 

Presse-papiers-1
Je travaille toujours avec la loupe au maximum. Moi je trouve que c’est plus clair comme ça, non ?

Dans l’image ci-dessus vous apercevez la palette avec les 16 couleurs que j’ai choisies. Évidement, elles sont aussi utilisées pour l’image avec le visage verdâtre. Je suis assez content de mon choix de couleurs, assez contrastées et claires en même temps.  J’ai, je pense, réussi à sélectionner des couleurs suffisamment éloignées les unes des autres et assez variées. Après, je ne suis pas forcément satisfait du résultat sur les lettres mais suis-je seulement satisfait de mon travail à un moment ou un autre ? C’est une autre question ! 🙂

Presse-papiers-1
Zoom au maximum sur l’une des lettres orangées. Voilà ce que ça donne vu de près. Quel bazar, non ?

Étape 4

Et voici la version finale, réunissant le logo et le visage sur le même écran. J’ai également ajouté un contour noir autour des lettres pour ajouter un peu de contraste tandis que l’autre moitié du visage n’est qu’une silhouette bariolée de motifs tribaux. Ce dessin a été utilisé dans la démo STNICCC 2015 du groupe Checkpoint qui est arrivée en deuxième position lors de la convention STNICCC 2015 qui s’est tenue en Hollande en décembre 2015. Ce fut une belle opportunité de travailler encore une fois avec Defjam !

LOGO-CP

Publicités