Partons encore une fois, si vous le voulez bien, explorer le tréfonds de mon imagination dont émerge ici ou là quelque dessin étrange en 16 couleurs :). Alors que je me préparais à assister à une convention Atari, au milieu de légendes vivantes de la démoscene, je me suis aussi motivé pour participer à la compétition de dessins. Le premier dessin que j’ai présenté est le logo Checkpoint dont je vous ai déjà parlé, mais voici un second dessin que j’ai également présenté à cette même occasion. Je me suis en effet senti tellement motivé que je me suis lancé dans cette entrée de dernière minute.

Encore une fois il s’agit au départ d’un dessin papier original que j’ai tenté de reproduire en pixels. Le dessin d’origine, présenté ci-dessous en version scannée, a été fait il y a plus de 15 ans, sans le moindre projet en tête. Puisque c’est lui que j’ai choisi d’utiliser comme postulat de départ, voyons comment je suis passé d’un support à un autre. Pour information l’image d’origine, ainsi que bien d’autres, sont disponibles sur mon bon vieux site moribond.

Étape 1

Retour dans le temps et on repart à zéro ! Désolé si je me répète, et c’est le cas, mais cette première étape me stresse, me démotive, m’énerve, bref je ne l’aime pas.  Quoi qu’il en soit, je m’y mets en utilisant de simples traits d’une seule couleur pour dessiner le gros de mon future dessin. Je m’accorde tout de même le droit d’effectuer quelques correction, notamment sur les courbes (oui, dessiner des courbes avec des droites c’est un peu rude !).

faces1

C’est là que je rencontre le premier problème : le dessin d’origine s’étirait plutôt en hauteur, ce qui n’est évidement pas le cas du moniteur de l’Atari. Du coup, la « queue » de mon démon a été malmenée, de façon à rentrer dans l’écran. D’ailleurs on voit bien qu’elle dépasse de l’écran, et c’est pire encore pour le « bouc » de mon démon qui est coupé. Je ne vous parle pas des cornes qui sont franchement moches, mais chaque chose en son temps !

La preuve en image ci-dessous, après moult corrections et choix des couleurs principales :

faces2
Il suffit d’arrondir les angles, choisir quelques couleurs et tout de suite ça rend bien mieux, non ?

Étape 2

Maintenant que le plus pénible est passé, les choses ne peuvent que mieux aller, n’est-ce pas ? J’ai ma structure principale ainsi que ma palette de couleurs. Bien que le sujet de mon dessin soit quelque peu effrayant (enfin ça c’est une question de goûts) je voulais y ajouter des couleurs vives et joyeuses, pour créer une espèce de contraste. Etant donné que cette image a été commencée juste après mon logo Checkpoint et qu’il me restait très peu de temps pour la terminer avant la date limite, j’ai décidé de m’imposer un petit défi en utilisant exactement les mêmes couleurs que sur mon logo. Si, si, je vous jure que les couleurs sont identiques ! On passe du brun, au rose/orange, bleu et vert, tout ça en 16 couleurs maximum je vous le rappelle !

presse-papiers-1
16 couleurs et pas une de plus (et bien entendu cela comprend la couleur du fond d’écran ! 🙂

Je me suis ensuite attelé au visage, en même temps c’est pour moi l’élément le plus important de ce dessin. Je voulais avoir des effets de lumière et simultanément des motifs tribaux ou mystiques. En plus j’avais envie de retrouver un côté « bouffon » avec les carrés ajoutés dans le bouc. Bref, un drôle de mélange je vous l’accorde ! Pour obtenir tout cela j’ai comme d’habitude travaillé avec la loupe la plus puissante, comme en atteste l’illustration ci-dessous :

presse-papiers-1
Des petits points, partout des petits points ! Et pourtant ça rend bien, non ?

Étape 3

Ensuite les choses sont allées d’elles-mêmes : j’ai continué à peinturlurer la tête de motifs étranges, en essayant d’ajouter des ombres (ce qui est définitivement mon point faible j’en ai conscience). Je suis assez content du résultat, aussi bien pour le visage que pour les cornes. J’ai réussi à marier couleurs vives et contraste, mais je vous laisse confirmer ou pas cette déclaration avec l’image suivantes :

faces7
J’aime bien le rendu du visage et des cornes. Coloré, bigarré même !

Ensuite est apparu le problème du reste du corps : je m’étais concentré sur le visage et les cornes, mais en réalité il me restait le principal à faire ! Je commençais à manquer de temps (et un peu de motivation je l’avoue) pour utiliser ma technique habituelle, longue et aléatoire. Alors je me suis mis à peindre des sortes de taches bleues sur la queue et j’ai dessiné une texture. J’ai ensuite fait plusieurs essais de remplissage pour voir ce que cela donnait. Oui, je sais c’est un peu de la triche, j’en ai conscience et je n’en retire aucune fierté…

faces8
Voyez mes fameuses taches bleues, des sortes d’écailles destinées à remplir la queue de mon démon.

Je suis toutefois assez content de la façon dont j’ai su dessiner et remplir le dessous de la queue (encore brut ci-dessus mais terminé ci-dessous). En  ce qui concerne la queue, on dira que ça a suffit et quand on y regarde, on ne note pas de répétition. De toute façon, le dessin était presque fini et dans les temps ! J’ai dessiné un fond en 1 couleur en guise de décoration et voilà c’était terminé ! Malheureusement, dû à des problèmes de messagerie, ce dessin n’a jamais été présenté à la compétition de STNICCC… J’espère toutefois qu’il vous plaît et au passage, vous pouvez le retrouver dans la démo STNICCC 2015 du groupe Checkpoint.

faces12

Publicités