Au début je pensais appeler cet effet « polygon ball » puisqu’il s’agit d’une sphère, c’est-à-dire d’un objet 3D, recouverte par un motif de checkerboard (damier). Toutefois en faisant mes recherches sur ce sujet, je me suis pris une bonne claque et une leçon d’histoire au passage ! En effet, j’avais complétement oublié que cet effet avait en réalité été créé par ATARI Corp eux-mêmes en 1985 pour répondre à l’écran Boing sorti sur Amiga juste avant ! Je suis donc fier de vous présenter Boink, la bouncing ball (boule qui rebondit), l’ancêtre de tous les effets de démos !

S’ensuivit dans les années 80 toute une flopée de clones sur un grand nombre de plateformes même. J’imagine que cet effet était en quelque sorte devenu un étalon-maître, l’effet à réussir pour montrer la puissance de l’ordinateur que vous utilisiez. Pour rester sur ATARI ST, on pourra citer la version de The Pendragons en 1991 avec leur bouncing ball sobrement appelée Boink mais aussi SteelyBoink! par Start Magazine et Tom Hudson en 1986 ou encore Bounce dont nous ne connaissons pas l’auteur (ni la date de sortie).

Si ce premier exemple est très proche de l’original on notera une grande liberté dans le second, au final assez peu lisible.

En ce qui concerne l’aspect technique, je suis tout bonnement incapable de vous dire comment cet effet est programmé : est-ce vraiment un objet en 3D ou bien une simple astuce ayant recours à du colour cycling ? Je ne sais pas non plus si on peut dire qu’il s’agit d’un effet difficile à reproduire, mais je vous rappelle que je ne suis pas codeur et que je ne suis donc pas en mesure d’apprécier le degré de complexité de la programmation utilisée.

Ceci dit, l’effort de 1988 fait par Ken Soohoo avec sa Sphere montre une belle amélioration par rapport à l’original même si le choix des couleurs reste discutable. On retiendra surtout la variété de l’effet, les ombres, le logo ATARI avec son dégradé de couleurs et le fait qu’on peut modifier plusieurs paramètres de la boule !

Je pourrais aussi vous parler de la démo Boing STe demo par Moving Pixels en 1991 qui avait pour vocation de montrer la supériorité de l’ATARI STe sur son petit frère l’ATARI ST(f). Pourtant, je trouve que cet écran s’éloigne trop de l’original pour vous en parler davantage.

Et puis on n’a plus entendu parler de cet effet. Je suppose que tout le monde s’est lassé, après tout quel intérêt de voir le même effet tourner en boucle qui plus est ? Le retrouver tel quel dans une démo moderne serait effectivement sans le moindre intérêt. Pourtant en pensant à cet effet, tout au départ, j’avais deux démos modernes en tête et il est temps de vous en parler.

D’abord il y a la démo de 1999 due au groupe Equinox et appelée Virtual Escape. Cette démo exceptionnelle contient une multitude d’effets magnifiques, fluides et rapide. Je me contenterai ici d’une seule illustration car par ailleurs la démo toute entière a déjà fait l’objet de l’un de mes coups de coeur.

Une bouncing ball furieuse et accompagnée d’un effet de motion blur ainsi que d’un fort beau logo !

Mon tout dernier exemple est extrait de la démo Summer Delights de 2011 du groupe Dead Hackers Society. Cette fois on peut dire que l’effet fait peau neuve puisqu’il est affiché en overscan  et que la boule est énorme (en plus d’être superbe). Que de chemin parcouru depuis la première apparition de Boink en 1985 ! Au passage, vous pouvez regarder l’intégralité de cette vidéo car cette démo est vraiment excellente. 🙂

Publicités