Les twirls sont dérivés de l’effet de distorter (« distorsion » en français) c’est sans doute pour cette raison qu’au départ j’avais inclus cet effet dans le mauvais article. 🙂 Pourtant, quand on y regarde bien la méthode utilisée est différente et n’est pas sans rappeler un effet d’ondulation ou d’eau. On pourrait dire ici que tout part d’un point central et que l’image donne l’impression d’en être soit aspirée soit expulsée tout en étant furieusement secouée dans tous les sens. Voilà pour ma description. D’un point de vue historique, je n’ai pas souvenir, ni d’exemple remontant aux débuts de la démoscene ATARI ST. Je pense que c’est dû au fait que ce genre d’effet est assez technique et donc plus difficile à réussir qu’un distorter « classique » opérant des déformations sur les axes X et Y (horizontal et vertical). Mais, encore une fois, je ne suis pas codeur et si quelqu’un de plus qualifié que moi veut apporter sa contribution, alors il est le bienvenu ! 🙂

Pendant ce temps-là remontons le temps pour identifier la première apparition du twirl. Nous voici donc en 1999 avec la célèbre démo Suretrip du groupe Checkpoint. Si je ne me trompe pas il s’agit bien d’une première mais cela ne me surprend pas car cette démo exceptionnelle comprend de nombreux effets jamais vus avant (c’est entre autres pour cela que je vous conseille de lire le coup de coeur que je lui ai consacré) :

A gauche l’image telle qu’elle apparait au départ (superbe dessin de mOdmate) et à droite la même subissant toutes sortes de distorsions.

Et comme si cela n’était pas suffisant le génial codeur Defjam nous a aussi gratifié de 4ster en 2003. Dans cette production pesant à peine 4Ko il est parvenu à placer plusieurs effets dont une version du twirl que vous voyez ci-dessus ! Impressionnant !

Malheureusement, force est de constater que peu de gens ont suivi la voie qu’il avait ouverte… Je pense que cela démontre la difficulté impliquée… Toutefois un autre codeur talentueux, du nom de Llama, du groupe tSCc nous donna sa vision de l’effet en 2001 avec Fading Twilight ST intro. Pour être honnête je pense que cet écran est bien plus ancien et était destiné à un autre projet qui n’a jamais vu le jour, ce qui est bien dommage vu la qualité des productions qu’il a eu le temps de nous montrer avant de passer à autre chose… 😦

Peut-être pas aussi grand ni beau que son ainé, cet effet reste tout de même très joli à condition d’aimer le bleu. 🙂 Vidéo ici !

Encore plus tard, c’est un autre codeur très doué, le sieur Gloky de MJJ Prod, qui a apporté sa contribution à l’édifice avec ses écrans sortis en 2007 (qu’on a la chance de pouvoir retrouver assemblés dans l’excellente démo Glokzilla de 2017 !). Ok j’admets que sa version du twirl n’utilise pas d’image, néanmoins elle est bien plus fluide et rapide que les précédents essais. Pas de vidéo pour l’instant, mais un coup de coeur pour cette excellent démo ! 🙂

Vous devriez voir ça en mouvement, c’est beau et tellement fluide ! Mélange de serpent et de ruban !

Il nous aura fallu patienter encore une décennie pour profiter une dernière fois de notre effet de twirl avec la démo Rise Of The Blackstorm de Mystic Bytes sortie en 2017. Cette fois on retrouve image ET fluidité ! A noter toutefois qu’aucun des exemples cités ci-dessus n’arrivera jamais à afficher une fenêtre aussi grande que l’original datant de 1999 !

Quelqu’un essaiera-t-il de relever le défi et de nous apporter une nouvelle version de ce superbe effet de twirl ? Seul l’avenir nous le dira.

En attendant, concluons avec quelques exemples en vidéo, à commencer par la démo polonaise Rise Of The Blackstorm :

Et je ne peux pas vous laisser sans admirer ensemble le choc de la  première rencontre initiée par Checkpoint il y a 20 ans. Prenez-en plein les yeux avec l’exceptionnelle démo Suretrip. 🙂