Avant toute chose il est primordial de rappeler quelques faits à ceux qui n’étaient pas nés dans les années 80 : D’abord, à cette époque, tous les ordinateurs familiaux (ou presque je suppose) pouvaient être branchés directement sur la télé de la maison et quand on repense au prix exorbitant de certains de ces ordinateurs, cela représentait une économie non négligeable ! C’était donc le cas de l’Atari ST. Ensuite, une fois branché vous arriviez sur le célèbre bureau vert dont la résolution de base, dite basse résolution,  est de 320×200 en 16 couleurs (img 1). Vous vous souvenez également que l’image ne recouvrait pas tout l’écran mais que de vilaines « bordures » noires l’entouraient, des limitations que de petits malins ont vite appris à faire disparaître, nous offrant ainsi de  l’overscan et du fullscreen (mais c’est un sujet que j’ai déjà couvert). Ceci dit, vous pouviez aussi passer en moyenne résolution, à savoir 640×200 en 4 couleurs (img 2) ou enfin, vous pouviez carrément opter pour la haute résolution, dite monochrome (donc 1 couleur) en 640×400 (img 3) mais dans ce dernier cas vous deviez acheter un moniteur rien que pour ça.

Basse, moyenne ou haute résolution, choisissez votre destin ! Je pense que les captures d’écran parlent pour elles-mêmes !

Maintenant que ce rappel est effectué, passons aux choses sérieuses. Quasiment toutes les démos utilisent la basse résolution, c’est logique puisque cela permet d’utiliser 16 couleurs simultanément, soit le maximum théoriquement possible. Pourtant, rien n’empêche un codeur de vouloir passer à une résolution supérieure, il faut juste composer avec la perte de couleurs. En tout cas, c’est à priori la seule contrainte mais n’y connaissant rien à la programmation il se peut que je dise des bêtises. 🙂

Toujours est-il que je suis le premier surpris car je pensais que les démos en monochrome étaient rares, mais non seulement ce n’est pas le cas, mais en plus la première d’entre elles remonte à la nuit des temps, en l’occurrence à 1985. Je vous présente ST Patterns par Rich Plom!

Vous je ne sais pas, mais moi j’aime bien ce style épuré, en noir et blanc, ça a de la gueule je trouve. D’un côté, être obligé de créer une démo en monochrome cela exige de bien penser au design et malheureusement d’un autre côté comme ce genre de démo exige aussi un moniteur spécifique, cela limite d’autant le nombre de personnes susceptibles d’admirer le résultat… Acheter un moniteur ce n’était pas abordable à l’époque…

On trouve un autre écran monochrome en 1990 dans la célèbre European Demos du groupe Overlanders. Rien d’exceptionnel, presque un hidden screen en fait, réservé aux possesseurs de moniteurs. On ne peut toutefois pas nier son existence. Hop, petit extrait :

Durant mes recherches je suis tombé sur une coding party appelée Swiss Alp Convention et qui a eu lieu en 1992 et qui devait certainement proposer une compétition autour du thème du monochrome puisque pas moins de 4 productions en ont résulté : Mono no-border screen et Monoscreen par New Ambitious Teenager Organization, The Monotale par The Cyclemasters et The Monotale part 2 : monoballs par Lucky of ST et The Cyclemasters. La plupart de ces productions mais aussi des slideshows (diaporamas d’images) ainsi que des jeux se trouvent réunis dans la Mono Collection #1 de Blue Software.

Des effets classiques mais en une seule couleur et en haute résolution !

C’est aussi à cette époque qu’un groupe allemand appelé Desaster Area exprime son amour pour les démos monochrome puisque la majorité de leurs créations sont effectivement en noir et blanc. Elles aussi se trouvent réunies au sein d’une collection due à The Naughty Bytes datant de 1997 et intitulée Monochrome Classics.

Faisons un saut de presque deux décennies ! Il est intéressant de constater qu’environ 30 ans après le tout premier écran, le monochrome s’exprime désormais sous la forme de démos complètes. On peut par exemple citer le groupe Masters of Electric City connu pour son style très particulier et hors normes. Tout le monde n’appréciera pas mais il faut leur reconnaître une originalité certaine ! C’est ainsi qu’en 2014 ils nous ont gratifié de la démo Unbeatable, une production qui ne ressemble à rien d’autre ! On peut aussi citer Time Slices par Defence Force sortie en 2015 et qui est une excellente démo monochrome comme vous pouvez en juger vous-même !

Je n’oublie pas non plus Bad Apple!! par Fenarinarsa, sortie en 2017 et qui est une superbe animation en haute résolution, mais comme j’en ai déjà parlé dans mon article, je ne peux que vous conseiller un peu de lecture (la vidéo y est également présente). 🙂

Terminons avec le meilleur exemple de ce que l’on peut faire en monochrome avec la démo MonogAtari du groupe Cerebral Vortex (2013) qui n’a pas à rougir devant ses consoeurs et qui nous propose une vaste démonstration d’effets en tous genres ! Je vous laisse sur ces mots apprécier le spectacle !

Ajout de dernière minute avec le jeu Whack A Virus par le groupe yesCREW. Un jeu super beau, aux superbes musiques et qui vous rendra vite accro ! Cette sortie de juillet 2020 s’apprécie encore mieux en vidéo :