J’ai l’impression que l’arrivée sur la demoscene ATARI ST du petit nouveau SPKR remonte à des siècles alors qu’en fait ça ne remonte qu’à 2013. Depuis, le codeur a progressé d’une manière incroyable, il a d’abord rejoint le groupe Checkpoint puis s’est associé à des gens très talentueux avec lesquels il a formé SMFX. Execution est leur deuxième production sous ce nom mais il s’agit de la même équipe qui nous a ébloui avec Pulse que vous retrouvez déjà dans l’un de mes coups de coeur ! Profitons-en pour remercier mOdmate pour les graphismes et 505 pour les super soundchips. Le seul outsider dans cette production et un autre artiste de talent Ukko, dont la 96 Ko Muda est un petit bijou qui méritait bien un autre coup de coeur.

Après un écran de chargement déjà très stylé, la démo reprend exactement là où s’était arrêté Pulse deux ans plus tôt ! Et comme on nous l’annonce « the beat goes on ». Cette démo contient tellement d’effets et de transitions qu’il serait inutile d’essayer de tous les décrire et si vous ne connaissez pas déjà cette démo je ne tiens pas non plus à vous priver du plaisir de la découvrir.

Maintenant, comprenez-moi bien quand je dis que je préfère Pulse et Motus (qui aura aussi bientôt droit à son article) à cette démo. Pourquoi ? Je ne sais pas trop comment dire… Peut-être parce qu’il n’y a pas vraiment de nouvel effet ici ? Pas d’écran qui nous impressionne ? Pas assez de dessins à mon goût ? Quoi qu’il en soit c’est sans aucun doute un excellente démo et n’oubliez pas que cet avis est carrément personnel. Libre à vous de penser tout à fait autrement. 🙂

Un joli rotozoom et un checkerboard sympa en overscan (avec un logo en raster split qui plus est).

Citons néanmoins les effets que vous pourrez rencontrer : comme vous le voyez ci-dessus vous verrez un rotozoom, un checkerboard mais aussi un  zoom, une spline, des « carrés qui ondulent », des espèces de mad circles, des objets en 3D en overscan  et plus encore. Comme dit précédemment, pas besoin d’une liste complète mais je dois insister sur le fait qu’une très grande attention a été portée aux transitions. Je ne crois pas me tromper en affirmant qu’aucun écran ne se contentera d’un fondu ou, pire encore, disparaîtra d’un seul coup. Le moindre détail a été pensé et vous remarquerez même que l’excellent soundchip bat au rythme des différents effets et transitions.

Une espèce de plasma accompagné d’un superbe dessin (à gauche) et un objet 3D en pleine rotation, qui plus est en overscan (à droite).

Chaque écran utilise l’espace libre pour rajouter un graphisme à l’exception peut-être de l’écran avec cet objet en 3D qui change de forme. C’est peut-être dû au fait que l’effet est affiché en overscan (c’est à dire dans une fenêtre plus beaucoup plus grande comme vous pouvez le constater dans la capture d’écran ci-dessus).

Ce dont je suis sûr en tout cas c’est que vous n’allez pas avoir le temps de vous ennuyer car le spectacle ne ralentit pas une seule seconde. Ceci dit, c’est une bonne excuse pour regarder cette démo encore et encore. Les couleurs, les nombreux effets, les excellentes transitions, les superbes mais rares dessins et ce soundchip qui pulse (jeu de mots !) sont les ingrédients pour une excellente démo, même si ce n’est pas ma préférée venant de SMFX. 🙂 Mon unique regret vient de certains logos difficilement lisibles et pour dire la vérité je ne sais pas ce que certains sont censés représenter encore aujourd’hui…

Assez de blabla, je vous invite à regarder la vidéo qui suit et à vous faire une opinion tout seul.