Quoi ? C’est vraiment en 1998 que Typhoon et LoUD! ont sorti ce super jeu ATARI ST(e) inspiré de Tron ? Hé oui, cela fait déjà plus de deux décennies que nous vous avons offert The Trace et puisque je me suis récemment rendu compte que certaines personnes ne connaissaient pas ce jeu, je me suis dit que mieux valait tard que jamais. Mon demoblog sera donc l’écrin que le jeu n’a jamais eu, quant à vous je ne vous poserai qu’une question : oserez-vous suivre la trace ?

Commençons par remercier mes deux sympathiques codeurs, Ptif et Telsud ainsi que notre musicien, alors un débutant dans le milieu des soundchips, connu sous le pseudonyme de 505. Je leur suis reconnaissant de m’avoir permis de réaliser mon premier grand jeu. Travailler avec vous fut un plaisir !

Bien, comme dit précédemment, ce jeu est un « tronlike », vous savez, cette course de motos laissant une trace derrière elles, destinée à provoquer une collision chez l’adversaire. Certes pas un principe très original dans les années 90 mais à notre décharge je dois préciser que nous avons amélioré le concept : ouverture du border bas (overscan donc), plus de 40 couleurs dans le magasin (très mal utilisées certes), une multitude de musiques originales, des niveaux au style unique et des armes de dingue !

A gauche le menu principal et sur la droite le magasin où refaire le plein de munitions !

Jusqu’à trois joueurs (humains uniquement) sont désormais prêts à s’affronter, après un bref mais néanmoins indispensable arrêt au magasin local. Ici ils pourront acheter des armes aux noms exotiques de Spriz, Shit, Bullet et Fpeed. Comble du bonheur, chaque arme peut être utilisée de deux façons différentes, par exemple le « spriz » est une redoutable étincelle qui une fois lancée sur une trace va soit partir vers la tête soit vers la « queue » de celle-ci, mais l’adversaire peut s’en débarrasser en frôlant un autre joueur au pixel près (cela fonctionne aussi avec le décor). Ce qui est drôle c’est que vous pouvez aussi lancer cette arme sur une autre trace pour l’effacer de l’écran et ainsi récupérer de l’espace pour évoluer. Je ne vais pas en dire plus, mais croyez-moi les armes sont fun et ajoutent de quoi vous occuper pendant de longues parties !

L’une des choses dont je suis particulièrement fier est l’ajout de thèmes spécifiques dans le jeu. Ainsi vous pourrez évoluer au sein de niveaux tels que la plage, le cimetière, l’espace, la salle de bain et enfin l’univers familier de l’ATARI. Chacun de ces niveaux propose des petits plus comme des ennemis qui se déplacent et des téléporteurs. Sans oublier les pièces que vous pourrez ramasser et qui vous permettront de racheter des armes, mais attention car une pièce peut devenir un malus qui va ensuite exploser à l’écran… Et là, je vous conseille de prendre la poudre d’escampette le plus vote possible !

Malheureusement, nous n’avons jamais pu finir le jeu comme (je l’avais) prévu… Une fois passés les niveaux originaux, vous vous retrouverez dans des niveaux constitués d’éléments rippés d’anciens jeux ATARI… 😦 Je crois me souvenir qu’une version avec mes niveaux uniquement avait été terminée, mais elle est restée à jamais sur un disque dur alors je crains que vous ne deviez vous contenter de cette version.

Mais, franchement, je pense que vous devriez vraiment essayer The Trace car le jeu est vraiment super sympa et si jouer au clavier ne vous rebute pas, alors foncez, foncez je vous dis !